Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/HISTOIRE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE/La Réforme (XVIe-XVIIIe)

La Réforme (XVIe-XVIIIe)

25/05/2010 - Lu 2624 fois
La Réforme calviniste eut un écho considérable sur la moyenne Dordogne ; Sainte-Foy, cité huguenote, devient un enjeu important pendant les guerres de religion. La contre-Réforme catholique fut menée de manière méthodique.

Archives municipales de Sainte-Foy-la-Grande (BB 40, registre des délibérations 1564-1567)

 

 

Réforme et Contre-réforme (XVIe-XVIIIe siècles)

 

Lorsque la Réforme s'installe, la bastide protégée par ses murailles, entourées de vignobles et de champs cultivés, habitée par de riches bourgeois, propriétaires terriens dont la ville, grâce à son marché hebdomadaire du samedi est le débouché. Jusqu'à la Révolution Française la Jurade fonctionne en oligarchie. La ville compte des lettrés : notaires royaux, avocats, juges, procureur du Roi, des praticiens qui constituent un milieu intellectuel ouvert aux idées nouvelles. Ceci explique pourquoi la Réforme s'imposa rapidement. En 1541 Aymon de la Voye, régent, vient prêcher. Arrêté, après neuf mois de captivité, il fut supplicié à Bordeaux. De 1542 à 1559, le parlement de Bordeaux condamna pour hérésie soixante dix habitants. Ces martyrs de la foi contribuèrent à ce que la doctrine réformée s'étende à tout le Pays Foyen. Il s'ensuit des guerres civiles dites aujourd'hui Guerres de Religion. La paix du FLEIX (paroisse distante de 4 kms de Sainte-Foy) en 1580 apaisa quelque peu les esprits. Henri IV accède au trône en 1589 et sous son règne procure la paix au Pays fatigué des combats. Par l'Edit de Nantes, en 1598, il garantit aux Protestants la liberté de conscience et de culte. C'est sous Henri IV que Sainte Foy devient une place forte et que ses murailles sont renforcées. En 1587, le temple est édifié sur la place du Marché actuelle.

Sous Louis XIII, les luttes armées reprennent contre les Religionnaires et leur esprit d'indépendance. Après le sac de Montravel, Sainte-Foy ne voulant subir le même sort se soumet et remet les clefs de la ville à Louis XIII en juillet 1621. L'année suivante, Louis XIII faisait son entrée dans la ville, rétablissait le culte catholique et les dernières fortifications, Fort de Coreilhe et la Citadelle sont démantelées en 1635.

Ceux de la R.P.R. (Religion prétendue Réformée) allaient à nouveau connaître des jours sombres face à la contre-offensive catholique, la Contre-Réforme.

Les Cordeliers reviennent en force et les Récollets s'installent dans leur couvent situé dans la partie Nord-Ouest de la ville. Sur le plan politique, dans l'administration de la bastide, les consuls et les jurats protestants sont progressivement éliminés ainsi que des charges libérales, greffier, procureur, avocat, notaire. On suit ce processus à travers les comptes-rendus de la Jurade : par exemple en 1632 une ordonnance du duc d'Epernon stipule que "la Jurade sera composée esgallement de personnes de l'une et l'autre religion", mais, en 1658, un arrêt du Parlement à propos de ceux de la R.P.R. modifie les élections qui "se feront en la forme qu'elles étaient réglées avant mouventz, avec avantage de nombre et de rang pour les catholiques, en sorte de six, les quatre pour le moins, et de quatre, les trois facent profession de la religion catholique". Petit à petit on s'achemine vers la révocation de l'Edit de Nantes en 1685. Le temple de Sainte-Foy sera démoli en 1683 sur ordre du Parlement de Guyenne, de même que les temples des alentours. Les protestants persécutés pratiqueront leur religion en se cachant. C'est l'époque du "Désert".

Les Archives Municipales possèdent des documents nombreux qui témoignent de cette histoire. L'émigration protestante vers la Hollande, l'Allemagne, l'Angleterre, les États-Unis sera un fait majeur du XVIIIe siècle. La Révolution Française mettra un terme en décrétant la liberté de conscience.

L'histoire sociale de cette époque montre que le pays foyen comprend des nobles de petite noblesse, les bourgeois se tournent vers le commerce ou bien sont praticiens, voire attirés par les offices de Justice.

Révocation de l'Edit de Nantes, papiers privés Méthivier

Les Commentaires

Aucun commentaire
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |